Le Parisien. Comment retirer le permis de conduire à une personne âgée?

Lorsque on a plus de 70 ans, selon qu’on est Français, allemand ou espagnol, on n’est pas soumis au même régime en matière de permis de conduire.

En Espagne, à partir de 60 ans ou en Suisse à partir de 70 ans, les conducteurs sont soumis à un contrôle d’aptitude. Pire, en Finlande, le permis de conduire est automatiquement retiré a 70 ans et chez nos voisins britanniques, il doit être renouvelé à partir de 70 ans pour une période de 3 ans avec un contrôle médical.

En France, il n’existe pas de contrôles obligatoires et réguliers pour mesurer l’aptitude à conduire, donc en fonction de l’âge, pas de contrôle obligatoire.

Toutefois, un signalement transmis à la gendarmerie ou au Préfet peut entraîner un examen médical, puis une suspension, provisoire ou non, d’un permis de conduire. Par exemple, en cas de pathologies affectant le discernement comme la maladie d’Alzheimer, la famille a l’obligation d’alerter le préfet, qui est habilité à demander un examen médical d’aptitude à la conduite.

Au vu des conclusions de la commission médicale, le préfet pourra prononcer une interdiction temporaire ou définitive de la conduite. Il est donc vivement recommandé aux proches d’être vigilant et de signaler tout dysfonctionnement avéré d’un proche parent.

En juillet dernier, un Procureur de la République d’Epinal
 a affirmé que les proches qui ont laissé le conducteur âgé de 89 ans prendre le volant malgré son état de santé pourraient être poursuivis pour homicide involontaire. Il était convaincu que le conducteur qui a mortellement heurté un motard pour avoir refusé la priorité n’aurait jamais dû être autorisé par sa famille à prendre le volant.

Alors la question du contrôle d’aptitude à la conduite à partir de 70 ans fait débat. Une pétition a même été lancée dans village de l’Ain pour retirer le permis de conduire à un retraité de 77 ans à l’origine de 3 accidents mortels.

Mais les seniors sont-ils plus maladroits que les autres classes d’âge au volant ?

Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, les retraités sont plus victimes que auteurs d’accidents de la route. Indiscutablement, les seniors sont plus fragiles donc les accidents sont plus graves. Ce qu’il faut retenir, c’est que les accidents de voiture causés par les seniors ne sont dus ni à l’alcool, ni à la vitesse mais souvent à cause de fautes d’inattention comme un refus de priorité. Les personnes de plus de 65 ans ont principalement des accidents dans les intersections.