Le Parisien. Le chef du gang des barbares de nouveau devant la justice.

Youssouf Fofana, le tristement célèbre chef du gang des barbares, comparait à nouveau devant le Tribunal correctionnel pour être jugé dans plus de quarante affaires de tentatives d’extorsion de fonds et de menaces de mort qu’il aurait commis en 2002.

Il est poursuivi pour avoir menacé des dirigeants d’entreprise connus comme Rony Brauman, l’ancien président de Médecins sans frontières, Jérôme Clément, l’ancien PDG d’Arte, ou encore le regretté Jean-François Bizot, le fondateur de Radio Nova. Il aurait aussi menacé les présidents de BMW, de Conforama, de Toshiba, d’IBM France, de Rolex et autres.

Pour FOFANA, tous étaient supposés disposer d’une fortune leur permettant de payer des rançons jusqu’à 500 000 dollars tel qu’il le disait lui-même.

Le mode opératoire utilisé est très proche de celui employé pour le terrible rapt d’Ilan Halimi. Le chantage se faisait par courriers menaçants, parfois accompagnés d’une photos ou de vidéos montrant un homme au visage dissimulé et armé, posant devant le domicile des victimes pour les intimider. Lorsque les victimes ne répondaient pas, elles recevaient une lettre de relance menaçante du type « Vous venez de recevoir l’annonce du déclenchement de la mort qui prendra effet 24 heures après réception » si vous n’obtempérez pas.

Il était ensuite demandé aux victimes de transférer l’argent de la rançon via Western Union ou de remettre une rançon au métro Châtelet, dans le centre de Paris. Mais aucune victime ne cédera au chantage et aux menaces.

Pour rappel, Fofana est malheureusement connu du grand public comme le bourreau d’Ilan Halimi, ce jeune garçon de confession juive, enlevé et séquestré pendant trois semaines en 2006 dans le but d’obtenir une rançon – FOFANA et ses complices présumaient sa famille riche parce qu’Ilan HALIMI était juif.

Fofana a été condamné en juillet 2008 à la peine maximale en droit pénal: la perpétuité avec 22 ans de période de sûreté.