Le Parisien. Tout comprendre sur les primaires des partis politiques en France.

Les primaires ? Pour qui? Pourquoi ?

C’est un politologue, professeur à Sciences Po qui s’appelle Olivier DUHAMEL, qui est considéré comme « le père » des primaires en France, qui a proposé cette idée d’organiser des primaires dès les années 90.

Alors que les primaires, ça existe depuis plus d’un siècle aux Etats-Unis, elles constituent en France une grande nouveauté dans notre vie démocratique, elles suscitent, et on a tous pu le voir, des débats passionnés.

Il faut savoir qu’il n’y a pas qu’en France où les primaires s’imposent dans les partis politiques, mais également en Grèce, Royaume-Uni, Espagne et Italie.

L’objectif voulu, c’est avant tout de créer un grand forum politique : de donner au citoyen la possibilité, la légitimité d’être davantage acteur de la vie politique en désignant le candidat le plus légitime et le plus crédible à ses yeux pour porter ses idées et incarner ses valeurs.

Et quel succès ! Deux millions et demi de votant en 2011 lors des primaires socialistes, plus de quatre millions aux primaires des républicains.

En France, chaque parti politique décide ou pas d’organiser ses primaires : Europe Ecologie Les Verts, les Républicains et le parti socialiste et ses partenaires ont décidé d’y recourir. Le Front National, par exemple, n’organise pas de primaires pour choisir son candidat à l’élection présidentielle.

Les règles des primaires des partis politiques sont a priori identiques, à quelques nuances près. Chaque parti a édité une charte qui résume les modalités d’organisation du scrutin, les modalités de parrainage, le corps électoral c’est à dire qui peut voter aux primaires. En l’occurrence il suffit d’être inscrit sur les listes électorales depuis le 31 décembre 2015. Une participation d’un ou deux euros au vote est sollicitée et la signature d’une charte adhérent aux valeurs de l’alternance pour les républicains a été demandée pour participer aux primaires de la droite. Il est fort probable comme ce fut le cas en 2011 que la gauche sollicite le signature à une charte adhérent aux valeurs de la gauche.

Une différence notable entre les primaires de droite et les primaires de gauche : la dotation : Une dotation de 50 000 € est allouée aux candidats aux primaires du parti socialiste ce qui n’a pas été le cas pour les candidats à la primaire de la droite.