Parole d’avocat : Revenge porn, quand les ex se vengent sur la toile

Le phénomène Revenge porn, « Vengeance Porno » ou « Porno Vengeur », consiste à se venger en diffusant sur internet des photos ou vidéos compromettantes. Les victimes de cette atteinte grave à la vie privée et au droit à l’image sont à 90% des femmes.

Le phénomène du Revenge porn est né aux Etats-Unis mais commence déjà à faire des victimes en France et ce n’est que le début.

En France, si quelqu’un diffuse publiquement une photo ou vidéo privée de vous vous représentant sans votre autorisation écrite, vous pouvez la poursuivre en droit pénal devant le tribunal correctionnel en allant porter plainte au commissariat le plus proche ou en allant consulter un avocat.

Cette personne pourra être condamnée à une peine pouvant aller jusqu’à 1 an de prison et à 45.000 euros d’amendes, sans compter les dommages et intérêts qui peuvent s’élever jusqu’à 5.000 euros.

Pour accéder à l’article de Delphine Meillet sur l’évolution de la loi applicable au phénomène en 2016, veuillez cliquer ICI