L’adjointe au maire condamnée seulement pour ses SMS

Fadhila Kezzoul, adjointe au maire de Creil, a comparu ce mercredi au tribunal correctionnel de Senlis pour prise illégale d’intérêts et appels malveillants.

Elle est soupçonné d’avoir profité de ses fonctions pour décrocher une place en crèche à sa nièce. Elle a été relaxée sur ce point.

En revanche, elle a été condamnée pour avoir envoyé neuf SMS à l’ex-compagne de son frère dans lesquels elle rappelle sa qualité d’ajointe et lui reproche de ne pas se préoccuper suffisamment de sa petite-fille.

Le tribunal a condamnée Fadhila Kezzoul à des travaux d’intérêt général. L’élue a l’intention de faire appel.

Plus de détails jeudi dans notre édition Compiègne et sa région.