L’affaire des déchets sauvages à Vélizy-Villacoubaly

Veuillez cliquer ici pour accéder à la totalité de l’article.

Le maire de la ville a commis les infractions de violation de domicile et d’abandon d’épaves de véhicules ou d’ordure, déchets, matériaux et autres objets transportés dans un véhicule réprimé par l’article R 635-8 du Code Pénal et R 541-77 du code de l’environnement pour la dénoncer et faire justice lui-même.

Des méthodes douteuses et illégales en question devant le tribunal correctionnel de Versailles.